Drôme

Les paysan-ne-s démunis face à la gestion d'une PAC trop complexe

01.06.2017 .


01.06.2017 Ce 31 mai, date limite de dépôt des déclarations des dossiers de la Politique Agricole Commune (PAC*) 2017, la Confédération paysanne de la Drôme a appelé a une mobilisation devant la DDT pour y exprimer sa colère et son désarroi face à un système complexe et parfois pénalisant pour les paysan-ne-s. Une délégation de la Confédération paysanne et un représentant du MODEF ont été reçus par le directeur de la DDT, la directrice adjointe et la chef du service agricole.

La Confédération paysanne a dénoncé des dossiers PAC* devenus trop difficiles à comprendre qui rendent les déclarations inabordables pour bon nombre de paysan-ne-s : elle revendique une PAC* plus simple, plus juste et plus réactive.

Le système de déclaration actuel est parfois excluant : sa complexité engendre une perte d'autonomie des paysans. Pour la Confédération paysanne, la solution n'est pas d'avoir recours à des organismes payants pour faire nos déclarations mais de mettre en place un système plus accessible et des moyens pour que la DDT les accompagne.

L'administration a jusqu'à deux années de retard dans le traitement des dossiers, laissant les paysan-ne-s dans l'incertitude quant au montant des aides attendues pour 2015 et 2016. Des "Avances de Trésorerie Remboursables" (ATR) ont été proposées aux paysan-ne-s mais des erreurs de déclaration dans les dossiers ont pu conduire les paysan-ne-s à devoir rembourser ces ATR. La DDT a apporté un éclairage quant aux voies de recours possible pour les dossiers les plus complexes et douloureux. Elle déplore elle-même le manque de moyen dont elle dispose et reconnaît que les problèmes de gestion de la PAC* ont contribué à mettre des paysan-ne-s en difficulté.

La DDT a écouté les représentants de la Confédération paysanne avec attention, a pris acte de leurs revendications et s'est engagée à les faire remonter au Préfet, qui les transmettra au Ministère de l'agriculture.

Au delà de ces difficultés de gestion, la Confédération paysanne a présenté ses propositions pour la Politique Agricole et Alimentaire Commune de 2020 : la DDT a reconnu la validité de ce projet qui vise à promouvoir l'agriculture paysanne.

Dans le contexte de baisse des prix agricoles, les subventions de la PAC* sont indispensables pour la survie des fermes de la Drôme et le droit au revenu des paysan-ne-s.

Contacts :

Vincent Delmas, co-porte-parole : 06 07 69 36 25

Christophe Morantin, co-porte-parole : 04 75 21 02 74

 

LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître les autres délégations locales