Drôme

PAC

Solutions pour une transition écologique de l'agriculture : la bio selon Wauquiez

27.07.2017 L'équipe de Laurent Wauquiez annonce une baisse des aides à l'Agriculture Biologique en limitant l'aide à la « Conversion bio » à 12 000 € et l'aide au « Maintien bio » à 8 000 €. Ces montants étant inférieurs aux aides à la bio des autres régions, les agriculteurs d'Auvergne-Rhône-Alpes se retrouvent affectés par une distorsion de concurrence.

 

Par ailleurs, l'aide au « Maintien bio » pourrait être encore réduite voire purement et simplement supprimée, au motif que l'agriculture biologique devrait rechercher son « modèle économique ». Cet argument ne saurait être retenu par la Confédération paysanne de la Drôme : en effet, le respect de critères environnementaux n'est pas qu'un choix économique.

L. Wauquiez prétend que ces mesures sont prises pour répondre durablement et sérieusement à la dynamique de développement de la bio en Auvergne Rhône-Alpes ! Nous pensons tout le contraire.

Dans le même temps, l'État se désengage des aides à la bio et aux zones difficiles.

 

Face à ces choix de l'exécutif régional La Confédération paysanne de la Drôme est particulièrement sensible et affligée du manque de soutien à la filière bio.

 

  • La Confédération paysanne rappelle, à l'ouverture des Etats généraux de l'alimentation, la reconnaissance de la fonction environnementale de l'agriculture biologique et sa multifonctionnalité : production de qualité, respect de l'environnement, entretien harmonieux 
du territoire et contribution à l'emploi.

Concernant l'aide au maintien et à la conversion : cette aide doit être ouverte à tous les paysan-ne-s, plafonnée par actif et dégressive. Un rééquilibrage interne à la gestion de la PAC1 (du premier vers le deuxième pilier) doit permettre une répartition plus juste des aides et le financement de ces aides à la bio.

 

  • La Confédération paysanne demande la mise en place d'une réelle volonté de recherche publique avec un financement public pour permettre une recherche indépendante axée sur les besoins exprimés par les producteurs et productrices biologiques.

 

  • La Confédération paysanne demande que l' Aide spécifique aux organisations de producteurs de l'agriculture biologique soit développée, et ce afin :

  • d'encourager l'installation par des modalités spécifiques de politique foncière, notamment en faveur de petites fermes situées en zones péri- et intra-urbaines ;

  • de renforcer le lien producteur-consommateur par un soutien aux organisations économiques de l'agriculture biologique (GAB2, Grab3, coopératives bio..).

Contacts :

Vincent DELMAS, co-porte-parole : 06 07 69 36 25

Christophe MORANTIN, co-porte-parole : 04 75 21 02 74

1PAC : Politique Agricole Commune

2GAB : Groupement d'Agriculteurs Biologiques, par exemple, Agribiodrôme, dans la Drôme

3Grab : Groupement Régional d'Agriculteurs Biologiques

LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître les autres délégations locales