Drôme

CIRCUITS COURTS : NOS POSITIONS

Circuits courts

Circuits de commercialisation : des démarches complémentaires

Pour la Confédération Paysanne, les Chambres d'agriculture doivent avant tout contribuer à relocaliser l'économie en aidant les producteurs et leurs organisations économiques à répondre aux marchés de proximité, à l'échelle locale, régionale et nationale, ce qui va bien au-delà de la vente directe. L'enjeu est de reconquérir la souveraineté alimentaire à l'échelle nationale et européenne et de développer en priorité à l'export les productions de qualité et d'origine.

Pas question d'opposer les différents circuits de commercialisation, car chacun à des atouts importants et un rôle particulier pour souscrire à cet enjeu.

Par exemple, les circuits courts deviennent souvent la porte d'entrée à l'installation car ils permettent de créer une activité économique viable avec peu de foncier. Ils garantissent une offre alimentaire de proximité de bonne qualité et d'une grande diversité, ils contribuent énormément à restaurer la confiance entre paysans et consommateurs.

Les organisations de producteurs peuvent servir à organiser une certaine concentration de l'offre pour mieux la gérer. En revanche elles ne doivent pas encourager à concentrer les moyens en amont de la production –en particulier le foncier- sous prétexte de pérenniser les exploitations. Ces organisations ne doivent pas non plus servir l'industrialisation des productions. Pour la Confédération paysanne, l'industrialisation implique des normes de tout type inapplicables aux petites et moyennes structures, une perte d'autonomie très souvent, des risques de crises sanitaires, des risques environnementaux, une confiscation du revenu par l'aval…

C'est pourquoi parmi ces organisations de producteurs, il faut porter une attention toute particulière aux coopératives qui sont normalement un outil de commercialisation égalitaire et peuvent aussi avoir un rôle important pour favoriser l'installation. Au sein de leur coopérative les paysans doivent s'assurer d'une distribution équitable des produits issus des ventes et ne pas laisser la direction s'éloigner de leurs intérêts : trop d'exemples de coopératives en difficulté où les salaires des cadres sont injurieusement élevés !

LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître les autres délégations locales