Drôme

INSTALLATION / FONCIER : NOS POSITIONS

Installation / Foncier

Gestion de l'installation et du foncier

Ne laissons pas à la FNSEA*-JA* la gestion de l'installation et du foncier. Il faut inverser la tendance à la baisse du nombre d'exploitations en France -plus que 510 000 en 2010- par une politique volontariste d'installation en supprimant les critères restrictifs d'accès aux aides de l'État (4957 installations aidées sur 13243 installations totales), en favorisant les transmissions, en ouvrant le parcours à l'installation à la diversité agricole.

L'autre frein à l'installation est l'accès au foncier. Il faut répartir plus justement les terres !

Cela passe par un contrôle des structures renforcé, au bénéfice de l'installation et des petites et moyennes exploitations ; une publicité foncière très large afin que les porteurs de projets puissent être candidats et devenir paysans (1 personne sur 2 s'installe hors cadre familial dans la Drôme) ; une réforme des déclarations d'intention de cesser l'activité agricole (DICA).

Cela passe aussi par la maîtrise du prix des terres agricoles et l'application réelle du dispositif de révision de prix par la SAFER.

Suite à un long combat, la Confédération Paysanne de la Drôme a obtenu le droit de diffuser des offres de DIA (Déclarations d'intention d'Alliénre). Retrouvez les déclarations d'intention d'alliéner publiées par la SAFER Rhône-Alpes ici.


Crest, lundi 21 octobre 2012

Soutien aux ZADistes de Notre-Dame-Des-Landes

La Confédération Paysanne de la Drôme dénonce l'opération policière de grande ampleur engagée mardi 16 octobre au matin par l'État sur le site du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour en déloger les occupants. Par cet acte de pure répression arbitraire vis-à-vis des personnes vivant depuis des mois sur des lieux inoccupés, les autorités publiques se discréditent sur la forme pour masquer leurs incohérences sur le fond.

L'inutilité de ce projet, son inopportunité financière et son non-sens social et environnemental mériteraient une approche autrement plus intelligente que celle adoptée actuellement.

La Confédération Paysanne de la Drôme soutient les victimes de ces violences. Elle poursuivra son action pour dénoncer ce type de projet en total décalage avec les enjeux locaux et nationaux : préservation des terres agricoles, souveraineté alimentaire, défense de l'emploi agricole, vitalité des territoires, maintien des zones humides...

Tous ces enjeux sont régulièrement repris dans les discours de nos gouvernants mais l'interprétation qui vient d'en être faite mardi 16 octobre 2012 sur le terrain en dit long sur le chemin à parcourir pour les traduire concrètement ! Plus d'info sur le site du collectif de lutte : zad.nadir.org

Contacts :
Confédération Paysanne de la Drôme : 04-75-25-21-72
Porte-Parole : Vincent Delmas : 06-07-69-36-25

LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître les autres délégations locales