Home > La Mauvaise Herbe > n° 148 - mars 2021
Partager sur :

La Mauvaise Herbe


La Mauvaise Herbe, journal trimestriel de la Conf' Drôme.

Mais au fait, pourquoi "La Mauvaise Herbe" comme nom de journal ?! Connaissez-vous la chanson de Brassens ?

Gilles Servat, chanteur breton, disait « la langue bretonne est la folle avoine au milieu des épis bien rangés ». Avoir l'insolence de vouloir vivre malgré les contraintes rassurantes de l'ordre établi, fut-il mis en œuvre par les représentants élus de la république. Georges Brassens aussi chanta la Mauvaise Herbe, comme un défi à la morale convenue de tous les bigots de la nouvelle religion baptisée « démocratie ».
Et pour nous paysans, nous savons que lorsque les rumex et autres chardons se mettent à envahir nos champs, ce sont les sols qui n'en peuvent plus d'asphyxie sous les roues des tracteurs de plus en plus lourds.
Alors que le monde actuel est de plus en plus « formaté », nous regardons avec bienveillance toutes ces mauvaises herbes germer et fleurir avec impertinence pour le plus grand désarroi de ceux qui voudraient tout organiser, tout codifier, pour rendre le monde plus « intelligent », c'est-à-dire plus asservi à l'ordre techno-industriel, commercial et financier.


Brassens - La mauvaise herbe par Vega10


Le numéro du mois

n° 148 - mars 2021
Editorial
Sommaire Archives

Editorial


> Télécharger le numéro 148

Et moi, je suis quoi à la Conf ? Et toi ? Et vous ?... Militant, combattant, activiste ? Partisan, camarade ? Proche, sympathisant, adhérent, compagnon de route ? Pour tout dire, on s'en fiche bien des mots. L'important, ce sont les idées qu'on partage et les arguments qu'on défend. L'essentiel, c'est notre objectif de faire gagner l'agriculture paysanne.

Partant de là, chacun aide à sa façon, en fonction de son temps disponible, en fonction du lieu où il se trouve, en fonction des sujets qui l'interpellent. Certains sont des gens de terrain, de lutte, de manif. D'autres aiment débattre, interpeler nos élus, échanger sur les marchés. D'autres encore sont à l'aise dans les congrès ou les réunions où l'on refait le monde. Et puis on compte aussi ceux qui savent organiser des fêtes, des repas, des animations. Bref, il y a de la place pour tout le monde !

Personnellement, je laisse à d'autres les assauts sur la DDT et les discours incisifs au ministre. Je suis plus à l'aise à l'écrit, c'est pourquoi j'ai rejoint l'équipe de La Mauvaise Herbe. On s'informe sur des sujets de fond, on lit, on en apprend beaucoup sur des productions agricoles qu'on ne connaît pas. On s'ouvre aux paysans du monde entier. On rédige des articles sur des thèmes variés. Bref, une vraie petite rédaction.

Ce journal syndical, ce n'est pas le nôtre, c'est le vôtre. On essaie de faire en sorte qu'il plaise à tous, dans son contenu, dans sa forme, dans sa ligne éditoriale. Vos apports sont les bienvenus. Un thème vous tient à cœur ? Parlons-en, parlez-en ! Vous dessinez, vous êtes photographe amateur ? Ça tombe bien, on est en manque d'illustrations ! Vous voudriez voir évoluer le journal, ses rubriques, son aspect ? Faîtes-le savoir. Vous voulez partager un livre qui vous a plu ? Donnez-nous des conseils de lecture ! Vous êtes tatillon sur la langue française ? Aidez-nous à relire les articles ! Vous le voyez, il y en a pour tous les goûts, chacun fait en fonction de son temps disponible et de ses envies.

Et n'oubliez pas la rubrique « Champ Libre », ouverte à vos coups de gueule, vos pensées, vos poèmes, vos histoire drôles…

Étranges paysans que nous sommes, qui souhaitons que La Mauvaise Herbe continue à pousser !

 

Erwan Le Texier et le comité de rédaction

 

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de la Drôme
C/o Usine Vivante - 24 avenue Adrien Fayolle - 26400 CREST