Home > La Mauvaise Herbe > n° 151 - décembre 2021
Partager sur :

La Mauvaise Herbe


La Mauvaise Herbe, journal trimestriel de la Conf' Drôme.

Mais au fait, pourquoi "La Mauvaise Herbe" comme nom de journal ?! Connaissez-vous la chanson de Brassens ?

Gilles Servat, chanteur breton, disait « la langue bretonne est la folle avoine au milieu des épis bien rangés ». Avoir l'insolence de vouloir vivre malgré les contraintes rassurantes de l'ordre établi, fut-il mis en œuvre par les représentants élus de la république. Georges Brassens aussi chanta la Mauvaise Herbe, comme un défi à la morale convenue de tous les bigots de la nouvelle religion baptisée « démocratie ».
Et pour nous paysans, nous savons que lorsque les rumex et autres chardons se mettent à envahir nos champs, ce sont les sols qui n'en peuvent plus d'asphyxie sous les roues des tracteurs de plus en plus lourds.
Alors que le monde actuel est de plus en plus « formaté », nous regardons avec bienveillance toutes ces mauvaises herbes germer et fleurir avec impertinence pour le plus grand désarroi de ceux qui voudraient tout organiser, tout codifier, pour rendre le monde plus « intelligent », c'est-à-dire plus asservi à l'ordre techno-industriel, commercial et financier.


Brassens - La mauvaise herbe par Vega10


Le numéro du mois

n° 151 - décembre 2021
Editorial
Sommaire Archives

Editorial

Numéro spécial !


> Télécharger le numéro 151

Bonjour à toutes et à tous !

La Confédération paysanne de la Drôme offre à toute la profession du département une édition spéciale de son journal.
A mi-parcours de la mandature à la Chambre d'Agriculture, nous avons toujours à cœur de représenter les paysans et les paysannes. Nous siégeons dans toutes les instances agricoles (CDOA*, SAFER, MSA*, TPBR, CDPENAF, ...). Ce n'est pas simple car nous avons peu de sièges, mais pour défendre l'agriculture paysanne, nous nous battons avec motions et interpellations. Découvrez ici quelques unes de nos positions et propositions.

Agricultrices, agriculteurs, paysannes, paysans, quelle belle mission que celle d'avoir la charge de nourrir sainement la population !
Cependant, les politiques agricoles françaises et européennes loin de nous protéger nous poussent à l'agrandissement, à l'endettement, à plus de complexité administrative et numérique. Voilà pourquoi nous faisons, chaque fois que possible, des propositions pour obtenir plus d'équité dans les règles et les lois.

Je vous souhaite à toutes et tous de tourner la page de 2021 pour renaitre en 2022, dans vos familles et dans vos fermes, proches de la terre et de vos troupeaux, de retisser et d'entretenir les liens essentiels de vie sociale dont nous avons tous besoin.
Allons de l'avant, soyons solidaires, partageons la Terre, répartissons l'eau, nourrissons la population tout en vivant dignement, sans oublier l'environnement.

Pour partager ensemble la dynamique de la Confédération paysanne de la Drôme, nous vous invitons tous et toutes à l'assemblée générale qui se tiendra le 15 mars 2022. Par curiosité, pour nous rencontrer, pour échanger et débattre, pour vous engager.
Place à l'optimisme et la solidarité !

Bonne lecture,
Pauline Perdrix, chevrière fromagère dans le Diois, élue Chambre d'agriculture.

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de la Drôme
C/o Usine Vivante - 24 avenue Adrien Fayolle - 26400 CREST