Home > Actualités > Après la grêle, la neige : le bilan des calamités agricoles ...
Partager sur :
AGRICULTURE ET CLIMAT
15.11.2019

Après la grêle, la neige : le bilan des calamités agricoles s’alourdit

16.11.2019 - Chanos Curson.

Belle participation à la ferme ouverte, malgré la neige du 14 nov 2019

Une trentaine de personnes a bravé la neige pour participer à la ferme ouverte organisée chez Pierre et Laurent Veyrat ce jeudi 14 novembre. Cette rencontre était consacrée aux dégâts causés par la grêle, mais le bilan dressé va s’alourdir encore avec les dommages causés par le poids de la neige. Au regard de la gravité des dégâts sur toutes les productions, la Confédération paysanne de la Drôme apporte son soutien à tous les agriculteurs.
Lors de la rencontre du 14 novembre à Chanos Curson, différents paysans ont témoigné des conséquences des orages de grêle du 15 juin et du 6 juillet sur leurs fermes et leurs revenus, pour l'année en cours ainsi que les années à venir. La Confédération paysanne a présenté ses propositions pour un Fonds Mutuel et Solidaire. En effet, le système actuel de gestion des risques agricoles laisse trop d'agriculteurs victimes des évènements climatiques exceptionnels sur le bord du chemin.
 
Les Calamités Agricoles : un mécanisme de solidarité national, mais vidé par le système assurantiel et excluant
Le Fonds des Calamités Agricoles ne couvre que les dommages irréversibles sur les végétaux (pertes de fonds), à hauteur de 25 % des pertes. Concernant les pertes de récolte, puisqu'elles sont « assurables », elles ne sont pas indemnisées par le Fonds des Calamités Agricoles. Or, la faiblesse des prix des produits agricoles ne permet pas à tous les paysans de s'assurer auprès d'une assurance privée. De plus, les agriculteurs qui ont subi des accidents climatiques plusieurs années de suite, se retrouvent exclus des assurances. Pour exemple, seulement 5 % des arboriculteurs sont assurés.
 
La proposition de la Confédération paysanne : un Fonds Mutuel et Solidaire
Pour la Confédération paysanne de la Drôme, tous ceux qui profitent du travail des agriculteurs doivent contribuer à la couverture des risques agricoles, notamment les entreprises de commercialisation (l'aval de la filière).
Pour la Confédération paysanne de la Drôme, les agriculteurs impactés doivent pouvoir bénéficier d'un Fonds Mutuel et Solidaire sans seuil minimum de pertes. Le taux d'indemnisation doit couvrir 50 % des pertes au minimum.

Echanges dans le caveau nouvellement construit de Pierre et Laurent Veyrat

La nouvelle directrice de la DDT 26, Isabelle NUTY, était présente, accompagnée de Florence CLARIOND, adjointe à la cheffe du Service Agriculture de la DDT 26.
 
Contacts :
Pierre Veyrat, arboriculteur et viticulteur à Chanos-Curson : 06 42 79 26 88
Vincent Delmas, porte-parole : 06 07 69 36 25
Anaïs Hammel, animatrice : 04 75 25 21 72
 
Communiqué de presse du 15 novembre à Crest
 
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de la Drôme
C/o l'Usine Vivante - 24 avenue Adrien Fayolle - 26400 CREST