Home > Actualités > Appel à mobilisation national : à Arles le 10 décembre 2019, stop ...
Partager sur :
SALARIÉS SAISONNIERS
06.12.2019

Appel à mobilisation national : à Arles le 10 décembre 2019, stop à l'exploitation des migrant.e.s saisonnier.e.s

Se tiendra ce jour, le procès aux prud’hommes de huit entreprises agricoles françaises pour non-respect des contrats de travail, non-paiement des heures supplémentaires, des congés payés et des accidents du travail, marchandage et travail dissimulé. La plainte a été déposée par trois travailleurs et deux travailleuses détaché.e.s marocain.e.s.

Soyons nombreuses et nombreux !

Se tiendra ce jour, le procès aux prud'hommes de huit entreprises agricoles françaises pour non-respect des contrats de travail, non-paiement des heures supplémentaires, des congés payés et des accidents du travail, marchandage et travail dissimulé. La plainte a été déposée par trois travailleurs et deux travailleuses détaché.e.s marocain.e.s.

Rendez-vous sur la place de la République, face à la Mairie d'Arles, mardi 10 décembre à 10h

Les conditions de travail des migrant.e.s saisonnier.e.s sont inacceptables. Elles participent à une course aux prix bas dans le cadre d'un marché libéralisé où les droits sociaux sont relégués aux oubliettes. Cette exploitation de la main d'œuvre est encore plus marquée pour les femmes, victimes de l'oppression d'un système patriarcal. On retrouve ainsi dans ces conditions de travail indignes des agissements et des violences sexistes et sexuelles envers les travailleuses.

La Confédération paysanne lutte pour des conditions de travail dignes pour l'ensemble des travailleurs.euses de la terre. L'industrialisation de l'agriculture s'appuie sur de nombreux outils : l'un d'eux est l'exploitation d'une main d'œuvre précarisée. Nous nous devons d'affirmer, en tant que syndicat paysan, notre refus d'un modèle où les hommes et les femmes qui y travaillent sont exploité.e.s comme de simples outils de production. Le travail détaché s'apparente à de l'esclavage moderne.

Nous ferons une action symbolique forte pour dénoncer les conditions de vie et de travail des travailleurs.euses détaché.e.s saisonniers.
Une exposition photo de Patrick Hermann décrivant ces conditions indignes sera montée sur place.

Une conférence de presse, avec prises de paroles des Confédérations paysannes nationale et locales, des travailleuses lanceuses d'alerte et du collectif Codetras* (Collectif de défense des travailleurs étrangers dans l'agriculture des Bouches-du-Rhône)est prévue à partir de 10h30. Elle sera suivie d'un repas partagé.

Mobilisons-nous contre les violences sexistes et sexuelles dans nos campagnes
Mobilisons-nous pour assurer la dignité des travailleurs et travailleuses de la terre.
Mobilisons-nous pour lutter contre l'abaissement de nos normes sociales au nom de la libéralisation économique
Mobilisons-nous pour exprimer la solidarité du monde paysan avec les migrant.e.s saisonnier.e.s
Mobilisons-nous pour mettre fin à cette concurrence inhumaine entre les travailleurs.euses de la terre à coups d'accords de libre-échange, de précarisation de la main d'œuvre et directives pour le travail détaché.

Soyons nombreux.euses ce mardi 10 décembre à apporter notre soutien à Karima et Yasmina, et à tou.te.s les travailleurs.euses détaché.e.s saisonniers.

En présence de :
Nicolas Girod, porte-parole national de la Confédération paysanne
Olivier Bel, porte-parole régional de la Confédération paysanne PACA
Représentant.e.s du mouvement paysan international de la Via Campesina

Merci de confirmer votre présence par mail à Aurélie Bouton abouton@confederationpaysanne.fr (06 84 98 49 62) et Victor Pereira vpereira@confederationpaysanne.fr (07 68 35 41 89)

 

Infos pratiques : Pensez à prendre une pièce d'identité.

Frais de déplacement pris en charge par la Confédération paysanne nationale.

Rendez-vous :

Quand ? Mardi 10 décembre  à partir de 10 H. Briefing sur place.

Où ? Place de la république, 13 200 ARLES

Inscription à l'adresse mail : abouton@confederationpaysanne.fr vpereira@confederationpaysanne.fr

Contacts sur place :

Aurélie Bouton, animatrice Pôle Social 06 84 98 49 62

 
Travail détaché, esclavage moderne
Course aux prix bas = précarisation des travailleurs.euses de la terre
Stop précarité
Stop au harcèlement sexuel dans les champs et partout !
Solidarité avec tou.te.s les travailleurs.euses de la terre
Droits sociaux pour tou.te.s
Travail détaché, droit social entaché
Main d'oeuvre précaire, outil de l'industrialisation
Nos corps ne sont pas des objets !
Non à l'abaissement des conditions sociales des travailleurs.euses de la terre
Stop à l'exploitation des migrant.e.s saisonnier.e.s
Conditionnalité sociale de la PAC* maintenant !

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de la Drôme
C/o l'Usine Vivante - 24 avenue Adrien Fayolle - 26400 CREST