Home > Actualités > Coronavirus : La Confédération Paysanne du Morbihan s’interroge ...
Partager sur :
06.03.2020

Coronavirus : La Confédération Paysanne du Morbihan s’interroge sur la différence de traitement entre la grande distribution et les marchés de plein-vent

La Confédération Paysanne du Morbihan comprend la nécessité de mesures de précaution pour endiguer la propagation du COVID19. Cependant, nous nous interrogeons sur la rationalité d’interdire les marchés de plein-vent, espaces par définition non-confinés, tout en laissant ouverts les supermarchés où les concentrations de populations peuvent être bien supérieures.

La population va bien sûr continuer à avoir besoin de se nourrir et de faire des courses. Mais en quoi est-il plus dangereux d'aller s'approvisionner sur les marchés, auprès des producteurs locaux, que dans les supermarchés ? Quelles raisons justifient une telle différence de traitement ?

Le manque à gagner pourrait être très vite considérable pour les producteurs qui ne pourront pas commercialiser. Les salariés qui sont empêchés de se rendre au travail à cause de la crise sanitaire actuelle sont indemnisés jusqu'à 20 jours. Aucune indemnisation n'est à ce jour prévue pour les paysans en vente directe des zones concernées.

Nous appelons donc les autorités à revoir la décision d'interdire les marchés de plein-vent. Nous sommes bien sûr ouverts à l'idée de renforcer les mesures pour assurer que la sécurité de tous soit assurés. Mais ces mesures doivent s'appliquer de la même façon pour la grande distribution et pour les marchés de producteurs.

 

Contacts :

Julien Brothier, co-porte-parole : 06 46 32 27 23
Morgan Ody,
co-porte-parole  : 06 26 97 76 43

Communiqué de la Conf' 56 le 03/03/2020

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de la Drôme
C/o l'Usine Vivante - 24 avenue Adrien Fayolle - 26400 CREST