Home > Actualités > Loups : un troupeau d’alpagas décimé par une meute dans les ...
Partager sur :
PRÉSENCE DU LOUP
18.11.2019

Loups : un troupeau d’alpagas décimé par une meute dans les Hautes-Alpes

18.11.2019 - Montclus (05).
Sur la commune de Montclus (05), le troupeau de 130 alpagas de la famille Segretain a été décimé par une meute de loups.

Ce sont 21 alpagas adultes qui ont été tués sans compter les 9 blessés sur le lot des 80 alpagas attaqués. L'attaque a eu lieu dans la nuit de vendredi 8 à samedi 9 novembre à 200 m des habitations. Nous sommes face à la plus grosse attaque enregistrée au niveau national sur cette espèce. Les pertes directes (20 femelles et un mâle) sont très importantes avec des animaux de très grandes valeurs(valorisation de la laine). Mais des pertes indirectes (stress, avortements etc.) importantes sont à craindre vu la violence de l'attaque.

Le troupeau de 200 brebis de la famille Segretain avait déjà subi une attaque importante en 2016 avec 29 brebis tuées et 12 brebis blessées. Quatre alpagas ont également été tués en 2017 mais les indemnisations ne sont toujours pas payées. Pour l'année 2019, les brebis ont subi une attaque au printemps sur la ferme et deux attaques sur l'estive.

Il est important de rappeler que les alpagas sont qualifiés comme non protégeable de même que les bovins et les équins. Comment fait-on dans ce cas de figure ? Comment protéger un troupeau d'alpagas face à plusieurs loups ? L'intervention des agents de la brigade loup ONCFS ou de louvetiers sur site doit être déclenchée automatiquement dans de telles situations, malgré l'approche du plafond de prélèvements. 

Il faut une réelle prise en charge de la situation de détresse et de sentiment d'abandon, ainsi nous demandons que :

  • La famille Segretain soit entendue par les services de l'État à la hauteur de l'épreuve qu'ils traversent.
  • Des agents de la brigade loup de l'ONCFS se déplacent au plus tôt sur site.
  • Les aménagements nécessaires pour continuer l'activité soient financés.
  • Le dossier d'indemnisation de 2017 concernant 4 alpagas soit enfin réglé.

 

Communiqué de la Confédération paysanne nationale, le 15 novembre 2019

Contacts :

-          Nicolas Girod, porte-parole national : 06 07 55 29 09
-          Olivier Bel, responsable du dossier prédation : 06 30 88 79 56
-          Thomas Vernay, animateur en charge du dossier prédation : 06 84 84 15 52


La famille Segretain témoignait dans notre dernier journal départemental "La Mauvaise Herbe". Retrouvez leur article pages 14 et 15 : http://drome.confederationpaysanne.fr/sites/41/cs/documents/1909_LMH_142_WEB.pdf

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de la Drôme
C/o l'Usine Vivante - 24 avenue Adrien Fayolle - 26400 CREST