Home > Actualités > La reforme des retraites est injuste : continuons la mobilisation
Partager sur :
RETRAITE
06.03.2020

La reforme des retraites est injuste : continuons la mobilisation

06.03.2020 - Montélimar.
La Confédération paysanne appelle à reprendre la mobilisation contre la réforme des retraites et à rejoindre les manifestations en opposition à l’usage du 49.3 par lequel le Premier Ministre et le gouvernement français entendent contourner le débat démocratique et faire passer en force une réforme des retraites inacceptable.

Hier, nous avons été à l'initiative d'une tribune signée avec l'ensemble des syndicats agricoles dans laquelle nous avons demandé une revalorisation immédiate des retraites agricoles à 85% du salaire minimum, incluant l'ensemble des statuts agricoles, et notamment les conjoint·e·s collaborateurs·trices qui ne pourraient justifier d'une carrière complète. Cette mesure d'urgence constitue une de nos revendications fondamentales sur la question des retraites et nous nous félicitons que les autres syndicats aient suivi notre initiative.

Toutefois, cette convergence ponctuelle n'efface pas les divergences qui nous séparent des autres syndicats. Quand certains considèrent les cotisations sociales comme une charge qu'il faudrait réduire à tout prix au nom de la compétitivité, nous dénonçons l'optimisation fiscale et sociale qui menace les droits sociaux des paysan·ne·s. La richesse que nous créons doit assurer à chacun·e un revenu juste et une protection sociale de qualité. Nous voulons un système de retraite par répartition, équitable et solidaire.

Nous dénonçons aussi le recours du gouvernement au 49.3. Recours qui prive les paysan·ne·s d'un vrai débat sur des points essentiels de la réforme : calcul des droits retraites et du montant des pensions, âge de départ, assiette et taux de cotisation pour les non salarié·e·s agricoles.

Notre opposition à cette réforme est donc sans équivoque et, d'ailleurs, faire passer les paysan.ne·s pour ses grands gagnants alors que les droits sociaux d'autres catégories professionnelles sont détricotés est malvenu.

Alors que l'examen du texte débute au Sénat, nous appelons donc à poursuivre la mobilisation contre cette réforme injuste, qui ne s'attaque pas réellement aux problèmes de répartition des richesses dans ce pays, ni aux véritables privilégiés.


Communiqué de la Confédération paysanne nationale le 03/03/2020

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de la Drôme
C/o l'Usine Vivante - 24 avenue Adrien Fayolle - 26400 CREST