Home > Actualités > [Coronavirus] Minimiser les pertes, augmenter la solidarité
Partager sur :
SANITAIRE
17.03.2020

[Coronavirus] Minimiser les pertes, augmenter la solidarité

17.03.2020 -
La crise du Coronavirus rentre dans sa phase aigüe. Nous allons devoir y répondre collectivement. Il est fondamental que les pouvoirs publics mettent tout en place pour assurer la sécurité alimentaire du pays en reconnaissant l’importance première des paysans sur nos territoires.

Nous attendons donc du gouvernement qu'il établisse des mesures de protection prioritaires pour que les paysan.ne.s et l'ensemble des personnes impliquées dans l'alimentation puissent continuer leur travail. Notamment des mesures de garde d'enfant tout en assurant la sécurité des personnes en charge.

Il est en outre important que soit mis en place un recensement de toutes les productions et les producteurs dont les débouchés ont été et vont être touchés par le ralentissement de l'économie, par des difficultés à l'export, l'arrêt de la restauration hors domicile et des cantines scolairesCe recensement doit tout d'abord permettre la prise en compte et l'indemnisation de toutes les pertes à la production, et ensuite, il doit aider à réorienter rapidement vers des nouveaux débouchés qui répondent aux besoins du territoire selon un principe de solidarité qui garantit aux paysan.ne.s une rémunération juste en évitant toute spéculation.

La Confédération paysanne s'engage à identifier, classer et faire remonter toutes les problématiques identifiées sur le terrain. Mais il est urgent que les pouvoirs publics s'y impliquent aussi, en assurant le lien entre la production et les besoins en alimentation à l'échelle du pays, cette fois encore selon un principe de solidarité.

Il pourra s'avérer utile, voire nécessaire, que certaines cantines de la restauration collective continuent de fournir des repas pour des populations en difficultés (des anciens isolés, toute personne en difficulté). L'Etat doit se saisir de cette crise pour mettre en place la nécessaire refondation de la restauration collective comme maillon entre une production et une alimentation ancrée sur le territoire, quitte à mobiliser du personnel parmi les étudiants en formation.

La Confédération paysanne réaffirme enfin l'importance primordiale des marchés de plein vent pour les paysan.ne.s et pour les citoyen.ne.s et elle rappelle qu'un petit nombre de règles de conduite sont nécessaires, mais aussi suffisantes, pour sécuriser la distribution de la nourriture : limiter le nombre d'accès, respecter la distance de sécurité, limiter les horaires d'ouverture, utiliser des gants et des masques, envisager la présence de bénévoles qui gèrent les flux.

Dans les jours qui viennent, il faudra assurer la sécurité alimentaire et faire face aux difficultés que les professionnels du secteur primaire qu'est l'alimentation vont rencontrer. La Confédération paysanne met ses forces et son imagination au service des défis qui nous attendent.

Communiqué de presse de la Confédération paysanne nationale, le 16 mars 2020

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de la Drôme
C/o l'Usine Vivante - 24 avenue Adrien Fayolle - 26400 CREST