Home > Actualités > [Coronavirus] Quelles règles pour la vente directe, à la ferme, ...
Partager sur :
SANITAIRE
26.03.2020

[Coronavirus] Quelles règles pour la vente directe, à la ferme, en Amap, etc ?

Au 26 mars, les marchés ont été interdits, des dérogations ont été obtenues pour en maintenir certains. La vente directe et les livraisons restent autorisées. Le point sur la réglementation et les conseils de sécurité à respecter.

1. La vente à la ferme, les tournées de livraisons, les livraisons à des détaillants restent autorisées

 

La vente à la ferme et les tournées de livraison restent bien autorisées dans la mesure où on applique les règles d'hygiène au regard du Covid-19.

Les marchés de plein vent ont été interdits (23/03/2020). Les maires peuvent demander une dérogation au préfet pour maintenir leurs marchés. A nous paysan-ne-s et nos clients, d'inciter nos maires à faire les demandes au préfet !
> Modèle de lettre au maire ici.
> Guide (à annexer au courrier au maire) pour les producteurs pour les marchés, réalisé avec la fédération des marchés.

Dans la Drôme, certaines mairies ont déja obtenu l'autorisation du préfet (au 26 mars, sont autorisés les marchés de : Saou, Beaufort-sur-Gervanne, Buis les Baronnies, La Bégude de Mazenc, Mirmande, Saint-Restitut, Chatuzange, Séderon, Montségur-sur-Lauzon, Valaurie, Piégros-la-Clastre, Crozes Hermitage, La Motte-Fanjas, Loriol-sur-Drôme, Luc-en-Diois, Malissard, Saint-Gervais-sur-Roubion, Pont-de-l'Isère, Rochefort-Samson, Marsanne, Chamaret, Saulce-sur-Rhône, La Motte-de-Galaure, Aouste-sur-Sye, Génissieux, Saint-Gervais-sur-Roubion, Châtillon-en-Diois, Saint-Donat-sur-l'Herbasse, Peyrins, Lus-la-Croix-Haute, Erôme, La Chapelle-en-Vercors, Lens-Lestang, Baume-de-Transit, Marches, Etoile-sur-Rhône, Montélier, Montmiral, Plan-de-Baix, Rochegude, Saint-Marcel-lès-Sauzet, Saint-Nazaire-le-Désert, Taulignan, Chabeuil, Lachau, Pont-de-Barret, Grignan, Dieulefit, Die).
D'autres sont en cours d'examen.
D'autres encore ont essuyé un refus du préfet (Nyons,...).
Certaines communes n'ont toujours pas fait de demande de dérogation (Saillans,...).
La liste des communes qui ont pu maintenir un marché est actualisée sur le site de la Chambre d'agriculture ici.

Selon nous, il est tout à fait possible de maintenir les marchés avec les aménagements nécessaires pour prévenir la propagation du virus Covid 19. (voir guide réalisé avec la fédération des marchés). Nous pouvons faire la preuve que les circuits courts et de proximité peuvent totalement s'adapter à cette période de crise pour fournir la population.

Nous vous proposons aussi un courrier-type (télécharger en cliquant ici) que vous pouvez envoyer au maire de la commune sur laquelle vous tenez un stand au marché.

Vous pouvez également trouver des informations intéressantes dans ce guide sur les consignes de protection sanitaires à mettre en place sur les lieux de vente : http://www.centre-diversification.fr/upload/product/file/107/420-Covid-19-Circuits-courts.pdf.

2. Cas des AMAP

 

Compte tenu des informations que nous avons à ce jour, les livraisons en AMAP ne sont pas interdites ; et nous recommandons qu'elles soient maintenues en adaptant l'organisation aux mesures de précautions >>> Lire la note de Miramap sur ce sujet.



3. Initiatives de vente directe


Une liste d'initiatives de vente directe / circuits courts alternatifs aux marchés de plein vent est proposée ici par la Confédération paysanne et la FNAB.

Organisation d'un point de vente à la ferme : c'est simple !

N'hésitez pas à vous lancer. La Chambre d'agriculture de la Drôme propose un accompagnement, contactez Nathalie SEAUVE Conseillère transformation des produits et circuits courts Tél. : 04 75 70 69 30 / 06 25 82 77 79 / nathalie.seauve@drome.chambagri.fr. Et renvoyez ce formulaire CERFA au maire de votre commune pour déclarer que vous ouvrez un point de vente à la ferme.


Ci-dessous nous vous proposons un court argumentaire librement adaptable, pour communiquer avec vos clients ou les pouvoirs publics locaux :

Les circuits courts et la vente directe : une alternative responsable face à l'épidémie de Covid-19

Nos systèmes alimentaires font appel de plus en plus à des intermédiaires et à du transport longue distance. Notre dépendance avec des territoires lointains est grande, et expose les travailleurs.euses de cette chaîne à la contamination par ce virus. Des circuits habituels sont déjà en train d'être ralentis. Les outils de protection doivent être aussi fournis au personnel du domaine alimentaire.

Les circuits courts : AMAP, vente à la ferme, marchés de producteurs… ont l'avantage de la proximité et de la résilience en cas de crise. Par rapport aux supermarchés, lieux de confinement, où le libre-service peut engendrer une augmentation des contacts avec le virus, et où la densité humaine peut être importante, les points de vente en circuit court ne doivent pas être délaissés durant cette crise, bien au contraire. Ils évitent la concentration des points de vente et permettent aux producteurs.trices locaux de continuer à vivre de leur métier. Nous avons mutuellement besoin l'un de l'autre, producteurs.trices et mangeurs.euses.

Paysan.ne.s, nous sommes prêts à contribuer aux solidarités collectives qui doivent se mettre en œuvre pour nourrir, notamment les plus fragiles et précarisés d'entre nous. Nous sommes à disposition pour envisager toutes les chaînes de solidarité locales en ces moments difficiles. En échange, les pouvoirs publics doivent soutenir et protéger les paysan.ne.s, et autres acteurs de la chaîne alimentaire (structures de transformation..).


 

4. Mesures de sécurité à prendre



La Confédération paysanne vous encourage à maintenir vos approvisionnement sur nos fermes tout en respectant les mesures de sécurité suivante:

  • Munissez vous de votre attestation de déplacement, téléchargeable ici. Elle peut également être recopiée de façon manuscrite
  • Munissez vous d'un masque si nécessaire
  • Distance respectée lors de la transaction, pas de contact physique
  • Si possible, prise de rendez-vous préalable (horaire précis) par téléphone, mail ou réseau social avec la commande demandée pour la vente sur la base d'un panier déjà réalisé, afin d'éviter le libre-service et les manipulations des produits.
  • Paiement préparé en avance
  • Groupement des commandes au maximum. Organisez-vous par foyer, palier, immeuble, rue…en respectant les consignes de distanciation sociale.
  • Livraison à domicile envisageable quand cela est possible.

 

5. Mise en lien producteurs / consommateurs : fichier partagé


Nous vous proposons une plateforme pour mettre en lien les producteurs du départements et les consommateurs et recenser les besoins de chacun. Cliquez ici pour accéder au fichier partagé et le compléter.
> Ce document pourra évoluer en fonction des besoins, n'hésitez pas à nous faire vos remarques.
pour le moment il permet de :
- recenser les producteurs et leur productions disponibles à la vente
- recenser les besoins des consommateurs
- mettre en place des lieux de vente en commun en prenant les dispositions qui s'imposent

 

 

 

 

 

 

 

 

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de la Drôme
C/o l'Usine Vivante - 24 avenue Adrien Fayolle - 26400 CREST